LAURENCE GIJS
Passionnée par la littérature et l’écriture, rien ne me destinait au monde de l’assurance… Mais il ne faut « jamais dire jamais » ! Mon diplôme presque en poche, j’ai postulé en août 2007 chez AG Insurance… Près de 6 ans plus tard, je suis toujours là ! 6 années au sein du département Communication, où j’ai toujours pu continuer à assouvir ma passion de l’écriture, tout en découvrant un monde aussi intéressant que varié.

Dans l’équipe Press & Reputation, je suis entre autres chargée des relations avec la presse. Un job qui me permet d’être au cœur de ce qui se passe dans l’entreprise, de rencontrer des collègues de toutes les business lines et d’être en contact avec les journalistes de la presse belge. Au quotidien, mon job se résume en 3 mots : réactivité, disponibilité et transparence.

De retour après un congé bien particulier !


​Novembre 2014, date de mon dernier article sur ce blog. Longtemps - trop longtemps me direz-vous. Et vous avez raison. En partie. Pourquoi ? Parce que j’ai des circonstances TRES atténuantes pour justifier ma non-activité, figurez-vous. En effet, j’ai été particulièrement active ces derniers mois : j’ai donné naissance à un bébé !

Des petits soucis en fin de grossesse et une volonté de profiter de ma fille un maximum… je me suis donc éloignée d’AG Insurance pendant 4 mois et demi. Des semaines rythmées par les biberons, les nuits hachées, les couches à changer et les matins qui piquent… Et depuis un peu plus d’un mois, je suis de retour derrière mon écran (enfin, pas vraiment le mien, puisque nous sommes en shared workplaces, mais vous le savez déjà, puisque vous lisez aussi les articles de mes collègues !).

Bien que très occupée par un petit bébé à la maison, je ne me suis jamais complètement déconnectée du boulot… D’abord, parce qu’étant responsable des relations avec la presse, je continue à…lire la presse et à recevoir les actualités que mes collègues publiaient régulièrement sur notre newsroom. Ensuite, parce qu’entre congé de maternité, congé parental, remboursement des frais d’hospitalisation, etc… j’ai régulièrement été en contact avec mon gestionnaire Ressources Humaines, toujours présent et très efficace (merci Thibaut !).

Pas facile de revenir au boulot après un congé de maternité. D’abord parce qu’il faut abandonner son-bébé-son-tout-petit-la-prunelle-de-ses-yeux. Un conseil : en fin de congé de maternité, laissez déjà votre bébé quelques demi-journées ou journées complètes à la crèche ou chez la gardienne. Ça peut paraître cruel ou difficile, mais c’est tout bénéfice pour le jour J du retour ! Des inquiétudes et un stress en moins à gérer. Ensuite, parce qu’il faut se remettre dans le bain, et surtout, dans le rythme du travail ! Et quand on a deux enfants en bas âge à gérer à la maison, la journée de travail commence (très) tôt et est loin d’être terminée à 17h…

Le 26 mai dernier (jour des 3 mois de mon BébéCha), j’ai donc repris le chemin (ou plutôt les rails… SNCB, que tu m’avais manqué !) vers Bruxelles. La boule au ventre. Un peu comme un jour de rentrée scolaire quand on est enfant. Vous savez où vous allez, vous connaissez les bâtiments, mais vous ne savez pas qui sera dans votre classe, à côté de qui vous allez vous asseoir et qui sera votre titulaire. Des appréhensions vite envolées à la vue du sourire de mes collègues… visiblement contents de me revoir.

Une première journée bien remplie, à dépouiller les centaines d’e-mails arrivés dans ma mailbox durant plus de 4 mois (je vous laisse imaginer !). Et je me suis vite « remise dans le bain », comme on dit. Parfois, je n’ai même pas l’impression d’avoir été absente pendant si longtemps. C’est fou comme on reprend vite les habitudes et les anciens réflexes. Dépouiller la presse, monitorer ce qui se dit sur nous, assister aux réunions, démarrer de nouveaux projets, en faire progresser d’autres, travailler en équipe, retrouver les anciens collègues et en découvrir de nouveaux… J’ose le dire (ouuuuuh mauvaise mère !!!) : j’aime mes enfants, mais le boulot et ses challenges m’avaient vraiment manqué ! Le nouveau challenge ultime ? Concilier les deux au quotidien. J’y crois. Working mum Power !




 

LEER OOK DE COLLEGA'S VAN LAURENCE KENNEN